Cercle Généalogique Yutz 3 Frontières

samedi 22 juillet 2017

Continuez à butiner dans les archives....

L'année 2012 a vu de nombreux travaux se terminer et nous avons participé à toutes les manifestations où nous avons été invités.
Merci à tous les bénévoles de notre Cercle qui ont été très présents tout au long de cette dernière année.

Photos prises lors de nos manifestations en 2012

02 Leudelange  en septembre 2012

           Portes ouvertes dans nos locaux en mars 2012                                                                  Leudelange en septembre 2012

 

Exposition de Metz-Queuleu à l’occasion du 30ème anniversaire du cercle de Moselle Exposition à Thionville lors de la journée des associations

               Exposition de Metz-Queuleu à l'occasion                                                  Exposition à Thionville lors de la journée des associations
            du 30ème anniversaire du cercle de Moselle

 


 

Pour suivre l'évolution informatique et satisfaire nos adhérents, nous avons remplacé nos écrans et créé un réseau pour la consultation de la base Lorraine et amélioré la connexion internet en Wifi.
Les nouvelles parutions seront Aboncourt-St Bernard, Fameck etc......
Nous prévoyons la réédition des livres suivants, avec les compléments jusqu'en 1937: Audun-le-Tiche, Contz-les-Bains, Guénange, Manom et Oudrenne.

Nous avons fait paraître ; Malling, Russange, Serémange et Hayange en 3 volumes.

Présentation du livre en mairie de Malling Présentation du livre à Russange

           Présentation du livre en mairie de Malling                                                                   Présentation du livre à Russange

 

Notre calendrier 2013 10

                                                                                                Notre calendrier 2013


L'année 2013 nous sollicitera encore de nombreuses fois.

 Je tiens à mettre l'accent sur la prochaine organisation par notre Cercle de l' AG Mosellane qui aura lieu le 23 mars 2013.

  • Le 2 mars, AG de notre cercle à 15h00 dans nos locaux
  • Le 23 mars, AG des cercles mosellans à 10h00 salle Petit-Prince et à 14h30 C.A dans nos locaux.
  • Samedi 27 avril à 10h00, AG de l'UCGL à Bar le Duc 55 et CA l'A-midi
  • Les 18 et 19 mai, exposition du cercle du pays de Bitche à Rohrbach lès Bitche
  • Les 14 et 15 septembre à Guénange, participation à une exposition d'histoire locale organisé par l'association Vie et Culture, à l'occasion des journées du patrimoine.
  • Les 21 et 22 septembre 2013 salle Creutzberg à Forbach, à l'occasion du 25ème anniversaire du CG Moselle-Est exposition Généalogie+ histoire locale.
  • Le 29 septembre, exposition à Leudelange au Luxembourg lors de la journée nationale de Généalogie et d'histoire locale.

Et d'autres en cours d'année.

Vous allez recevoir l'appel à la cotisation 2013 pour ceux qui l'ont prise l'an passé, les personnes qui ont « oublié » de s'inscrire en 2012, ce rappel ne vous sera donc pas envoyé.
Pour faciliter les choses à nos adhérents, nous leur offrons la possibilité de s'inscrire pendant les permanences ou par internet, notre trésorier se chargera de transmettre à l'UCGL.

Soyez nombreux à participer à notre AG du 2 mars qui reste un moment convivial de rencontres et d'échanges.

Bonne année généalogique

Michel JALABERT, Président


11En complétant le Livre des Familles de MALLING paru en novembre dernier,
Danielle BUZENET a été intriguée par un texte de René MICHELS paru dans le bulletin municipal 10 ans plus tôt :

C'est le 30 juin 1964, que des ouvriers, au cours de travaux de terrassement (dans la propriété de Madame WEBER), mettent à jour un trésor monétaire, si je dis trésor, l'expression n'est pas exagérée. En effet, une jarre sphérique de 30 cm de diamètre est dégagée. Malheureusement un coup de pioche maladroit la brise. Les receleurs l'avaient recouverte d'une pierre plate et carrée. La jarre proprement dite reposait dans une masse de gravier bien aménagée dans le limon (1 mètre cube environ).Une multitude de pièces d'argent et de cuivre s'en dégage. Un ensemble d'une dizaine de petits paquets enveloppés dans de la toile grossière est répertorié. Ce tissu, de facture artisanale, se décompose en quelques heures après la découverte. Il s'agit de deniers tournois et de mansois. Tous sont fortement attaqués par le vert-de-gris. Leur médiocre teneur en argent en est la cause.
Il est à noter cependant qu'un grand nombre de pièces (argent) sont dans un état de conservation plutôt satisfaisant.
Quelle est l'origine ?

Ce sont des deniers trévirois, messins et luxembourgeois. Le poids de l'ensemble de ces monnaies représente une masse impressionnante variant entre trois et quatre kilos.
La frappe est très inégale. Comme leur origine l'atteste, il convient de mentionner que chaque atelier de frappe avait ses secrets, mais aussi ses imperfections. Chose étonnante, c'est qu'on n'y ait pas trouvé une seule pièce de l'atelier de frappe de Sierck. Après des examens approfondis d'un certain nombre de pièces, on a pu situer leur impression au XIIIème siècle.
C'est ainsi qu'un millier de pièces a pu être examiné. Pour les plus beaux spécimens, il s'agit de deniers des archevêques de Trèves, évêques de Metz et des comtes du Luxembourg.
Nous n'allons pas rentrer dans le détail de description de ces pièces pour le profane. Seul un numismate averti pourrait y comprendre quelque chose. Posons-nous néanmoins les questions auxquelles il est difficile de répondre :

  • le pourquoi de cette cache ?
  • le percepteur de l'époque résidait-il dans cette maison ?
  • y avait-il menace de guerre d'invasion ?
  • pourquoi l'avoir caché à cet endroit là ?

Là, nous demeurons devant un mystère, il est impossible de penser qu'un habitant de Malling ait pu amasser un tel trésor.
Je ne vois qu'une issue à ce problème : c'est que cette somme, fabuleuse pour l'époque, soit le résultat d'une collecte annuelle d'impôts.
Le trésor a été enfoui, mais comment ce fait-il que personne à l'époque ne se soit souvenu de cette cache ?
J'irai même plus loin en affirmant qu'il s'agissait d'un vol dont le ou les brigands n'ont pas pu bénéficier par la suite.

Bref le mystère reste entier..... »

Se posent alors les questions :

  • qui est cette Madame WEBER citée dans ce texte ?
  • ou est ce trésor ?

La réponse à la première question est donnée par Madame Louise DESLANDES, 91 ans, mémoire de la commune, et la réponse à la seconde question par Dominique LAGLASSE des Archives Municipales de Thionville. Rendez-vous est pris avec Monsieur le Directeur du Patrimoine et du Musée de la Tour aux Puces qui autorise Danielle BUZENET à prendre des photos.

Extrait du Livre des familles de Malling :

Le trésor de Malling est exposé au musée de la Tour aux Puces de Thionville

Madame Pierre WEBER, née Marguerite SIEBENSCHUH < 1175.1>, a fait don du trésor au musée de Thionville. Il est inscrit à l'inventaire le 1er juin 1966.

Une fiche explicative est apposée sur la vitrine. On peut y lire que la découverte a eu lieu dans une grange attenant à sa maison sise au 39, Place de l'Eglise lors de travaux de terrassement à 1m 60 sous le sol. La jarre à peu près sphérique d'un diamètre d'environ 30 cm était placée dans une cavité aménagée dans le limon et recouverte d'une pierre plate et carrée.
La datation de l'enfouissement du trésor est située au milieu du XIIIème siècle.

Deux hypothèses sont émises à la fois pour la datation et les raisons de cet enfouissement :

Hypothèse d'EISELE : l'enfouissement a eu lieu aux environs de 1263

  • la pièce la plus ancienne ne peut être antérieure à 1224 (Jean d'APREMONT) et la plus récente de 1281 (règne de Henri V)
  • donc l'enfouissement ne peut être antérieur à 1247, date du début du règne de Henri V
  • d'où la datation aux environs de 1263

Il pourrait s'agir de l'enfouissement de la caisse d'un percepteur, voire du numéraire d'un établissement religieux (Rettel ?), peut-être le produit d'une vente faite au loin (paquet de monnaies françaises).
La façon dont est enfouie la jarre montre un travail organisé et prévu.
La région est alors en proie à la guerre :
En 1263 Henri V entre en guerre contre l'évêque de Metz, le comte de Bar, le comte de Chiny et celui de Salm. Il fut vaincu et fait prisonnier. Pendant sa captivité, ses fils Henri et Waleran, parcourent les confins barrois et messins, brûlant tout sur leur passage. La guerre se généralise dans la vallée mosellane.
Le comte de Bar libère Henri V contre une rançon mais ne verse pas sa part à l'évêque de Metz. D'où une nouvelle guerre. La Lorraine, le Barrois et l'évêché de Metz furent ravagés. La guerre s'apaise en 1268. Elle reprend en 1272 »

Hypothèse de HEINRICH : l'enfouissement a eu lieu aux environs de 1260 car s'il avait eu lieu plus tard on aurait pu y trouver des pièces tréviroises de Henri de FENETRANGE qui régna de 1260 à 1286. Les raisons en seraient les conflits avec la république messine.

 

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires. Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord.